Opensim, FrancoGrid : premiers retours d’expérience avec les élèves

Après une période de « test » probante en début de vacances d’été avec 4,5 élèves volontaires, j’ai commencé l’atelier Sciences avec la classe de 501 à la rentrée.

  • Préparation au voyage

En attendant les nouveaux ordinateurs suffisamment puissants pour aller sur Opensim au collège, les premiers cours ont portés sur l’utilisation du net pour communiquer.

Et là autant dire que j’ai été passablement surpris : peu d’élèves savaient envoyer un mail, deux cours n’ont pas été inutiles pour combler ce déficit et parler des avantages et inconvénients de chacune des méthodes de « com » sur le net : mails, messagerie instantanée, Facebook , Twitter et micro blogging et bientot wordpress. J’ai crée aussi un compte facebook perso spécial maths : Maths Simao qui reste à ce jour le moyen le plus utilisé avec mes élèves pour dialoguer. Le compte @maths_estak reste à mon grand regret encore peu utilisé. Des séances sur l’utilisation de twitter sont encore à prévoir.

En parrallèle, la création de 25 avatars « customisés » pour chaque élève a commencé cela m’a prit un peu de temps ( 1/2h  par élèves).

Par customisé, j’entends avatar de petite taille avec le tshirt de l’association sportive l’Estaque, un jean et les identifiant suivants

Prénom : Prénom de l’élève + première lettre du nom

Nom : Estaque

Mot de passe : le mot de passe Iaca du collège

Tous les avatars ont été positionnés dans une zone d’accueil. L’idée étant de faciliter au maximum les premiers pas dans un monde virtuel qui sont en général les plus durs et de créer un code d’identification suffisament fort pour repérer facilement les collégiens Estaquéen tout en préservant leur anonymat.

  • Premiers pas

A cause d’un défaut de communication au début, peu d’élèves sont vraiment arriver à configurer correctement leur « Viewer » alors que j’avais mis en place sur ce site une procédure détaillée qui à mon avis n’a pas été lue correctement pour beaucoup c’est à dire en cliquant sur tous les liens.
Par contre pour ceux arrivés sur la zone d’accueil, l’initiation c’est déroulé rapidement. Celle-ci préparée par Vinc Sonic s’est avérée tout à fait utile et adaptée pour les premier pas.
Je m’attendais une engouement avec les élèves qui avaient réussis à se connecter mais pas à ce point ! Ils ont de suite accroché passant beaucoup de temps en dehors des cours à se perfectionner ou même à faire marcher le bouche à oreille pour inciter leur camarade à venir et leur expliquer comment installer leur « viewer ».

  • Opensim en local

La semaine suivant juste avant les vacances de la Toussaint, une bonne nouvelle est tombée les nouveaux ordinateurs sont arrivés en salle 104 me permettant d’installer OpenSim en local sur trois postes pour l’instant et sur 6 pour bientôt ce qui permetra d’avoir un ordinateur pour deux élèves en 1/2 groupe. L’installation du serveur s’est faite assez rapidement car en local on contourne le proxy. Cela m’a permit aussi de montrer aux élèves comment se connecter et ce qu’était OpenSim en temps réels et ainsi les inciter à l’installer chez eux.

A la rentrée, on pourra l’utiliser, il reste a mettre en place un ordi serveur digne de ce nom avec l’assistant informatique du collège.

  • La Francogrid pendant les vacances de la Toussaint, Premiers builds

Suite aux cours précedemment cités les élèves se sont rendus en nombre bien plus important sur la Francogrid lors du rendez-vous du vendredi 25 octobre, 1er soir des vacances.
L’enthousiasme était au rendez-vous, je suis resté avec les élèves ( 5,6 nouveaux utilisateurs en en même temps) jusqu’à 23h30. Et ils ont été très présents les jours suivants. Cela nous a permit d’avancer dans deux axes : le « build » et la visite de la Francogrid

    • Le Build (construction)

La première tâche a consisté à faire un cube, manipulation assez aisée sous Opensim, quel ravissement pour les élèves tout étonnés dès leur première pose :  » C’est moi qui est fait ca ? »

Ensuite on à travailler sur les modifications des 3 dimensions pour en faire un pavé droit puis le nommage et stockage dans l’inventaire et le changement de texture, tâche qui a rencontrée un vif succès pour poser sur son cube photo et image personelle pour en faire un tableau,un mur etc.

Les premières tâches mathématiques plus complexes sont ensuite arrivées. Heddi a fait un début de phare en cylindre et Enzo a construit un mur de briques à l’aide de pavé droit empilés à intervalle régulier, build très intéressant pour travailler a partir des coordonnées et la duplication d’objets. On a pu ensuite tester le moteur physique en faisant écrouler le mur.
Jour suivant l’accent a été mis sur une autonomie accrue, objectif refaire un oursin à partir de figures géométriques simples, indication de départ utiliser une sphère et des cônes « pointus ». Enzo s’est encore pas trop mal acquitté de la tâche.

    • Visite de la francogrid

Les phases de constructions étant prenantes mais parfois assez fatiguantes, on a pas mal alterné avec la visite de régions sur la Francogrid.

La Tour Eiffel et la sim  Halloween étant deux des regions préférés ce qui a permit aux élèves de prendre toute la potentialité du serveur 3d et permit de discuter avec certains constructeurs dont Nani Ferguson pour Halloween et Balthasard Truffaut pour la tour eiffel.

On a aussi visité des régions à caractères pédagogiques comme cette rencontre avec un hollandais expliquant la vision d’hauteur de l’eau en temps réel sur digue protégant les Polders ainsi que des systèmes de domotiques visibles sur la Francrogrid pour réduire les dépense énergétiques et mesurer pollution dans écoles hollandaises. Un partenariat est d’ailleurs à l’étude.

Viens ensuite le projet Opérabis qui est prévu pour le 6 novembre , ce projet consistant à projeter dans un Opéra 3d reconstitué à l’echelle 1:1 la saison entière de l’Opéra de Rennes pour plus d’information cliquer ici. On a visité le chantier et commencé à organiser notre venue pour cette évênement avec la participation possible de la professeur de musique.

  • Premiers constats

A ce  jour un peu moins de la moitié de la classe a visité la Francogrid, les autres ont pour certains pas fait l’effort de venir ou ont été arrétsé par des problèmes techniques ne sachant pas communiquer pour les résoudre. Un grand nombre n’ont aussi pas d’accès pour se connecter de chez eux. Ce premier point est une petite déception à mes yeux mais elle est en voie de resolution avec l’arrivées d’Opensim en local.

L’interface plait énormément aux élèves, effectivement on a l’impression d’évoluer dans un « jeu » mais a la grande différence qu’on est entièrement actif. En fait on se cultive et on progresse sans s’en rendre compte. J’attends d’ailleurs impatiemment de voir l’impact de ces cours sur des chapitres comme le repérage, la proportionalité, la géométrie dans l’espace ou encore sur la tâche qui consiste à savoir à partir d’une figure complexe en extraire des simples. Cela permet aussi d’ancrer les mathématiques dans du concret ( même virtuel 😉 )

J’avais refléchi sur l’impact de l’utilisation d’un point de vue mathématiques ou scientifique mais m’aperçoit aussi que d’autres matières rentrent en jeu. L’interface du logiciel Hippo Viewer tout en Anglais par exemple permet de travailler sur du vocabulaire ne serais-ce que pour porter un objet, il faut savoir sur quelle partie du corps il faut se positionner chest,skull arm etc. Les élèves étant d’ailleurs friands d’habillage en tout genre.

Les échanges se réalisant la plupart du temps en chat, il a tout un travail important aussi à mener sur la langue française et son utilisation même sur le respect quand on va parler à des adultes ou des buildeurs confirmés.

Tout une travail de cartographie est aussi intéressant à mener en Géographie comme par exemple pour le « terraform » des Pays-bas que j’ai construit pour le projet avec les Hollandais ( La chaine de montagne représentant la frontière) 

L’entraide se réalise au niveaux d’élèves se refilant des tuyaux mais beaucoup ont du mal à expliquer leur nouvelles découvertes en construction ou encore à construire un objet complexe à plusieurs. D’autres adultes comme Gill aident aussi beaucoup en ligne les élèves demandeurs.

Enfin revers de la médaille, tout cela prend beaucoup plus de temps que prévu mais c’est à mi chemin entre travail et divertissement.Enfin Je compte passer le relais aux élèves sur ce blog pour qu’ils puissent raconter leur aventures de leur propre point de vue.

Cet article a été publié dans 05-Atelier Sciences avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Un commentaire

  1. Publié le 31 octobre 2010 à 12 h 46 min | Permalien

    Merci du compte-rendu, qui donne une idée du potentiel pédagogique d’OpenSim… et des difficultés pratiques ^_^

2 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.