OpenSim, FrancoGrid : suite de l’expérimentation avec les élèves

Après un premier compte-rendu fin octobre que vous pouvez trouver ici, voici la suite du projet mené avec les élèves. Je rappelle que le but principal du projet est de reconstruire en 3d à l’échelle l’ile de Planier située au large de Marseille ainsi que ses fonds sous-marins.

  • Avancées sur le projet Planier


Apres deux travaux consistant au premier trimestre à réaliser un mur droit et un oursin, nos efforts se sont principalement tournés autour de la construction du phare, le travail est devenu pour l’occasion plus mathématique.
Tout d’abord, on s’est intéressé au mécanisme d’éclairage du phare, travail qui a pu être vite réalisé en utilisant la symétrie centrale. Cela a permis de faire une petite initiation au script pour mettre la rotation de l’éclairage et régler sa vitesse



Ensuite on s’est attaqué, dans un soucis de précision sur le bâtis du phare, à réaliser un mur cylindrique à partir de briques (pavé droit). Très vite, en posant des briques de longueurs quelconques autour d’un guide en forme de cercle, les élèves se sont aperçu de la complexité de la tâche. En faisant intervenir la formule du périmètre du cercle et quelques divisions le problème a été réglé, cela tombait bien on était en plein cours sur le calcul littéral avec eux. Ils ont pu ainsi voir son utilité dans un problème bien pratique. Les symétries axiales et centrales ont permis aussi de gagner du temps en posant les briques.

Pendant les cours et comme il l’a été demandé à la fin du trimestre, un travail important a été réalisé sur la communication : découverte de l’écriture d’un article pour un blog et exposés sur l’île de Planier. Les élèves ont recherché des informations via internet sur l’île (phare, épaves, faune et flore sous-marine) et sont venus présenter leurs travaux à la classe. Des élèves peu habitués à venir sur Opensim ont fait de très beaux exposés notamment Sarah. De nombreuses photos au format numérique et textes ont été sauvegardés ils nous seront utiles pour des constructions futures.

Par ailleurs, le serveur opensim du collège étant opérationnel nous avons pu faire nos premières séances dessus ce qui a permis à l’ensemble de la classe de tester. Toutefois cela reste difficille a gérer car l’hétérogénéité est à son comble entre les habitués de la Francogrid et les nouveaux arrivant sans compter le nombre de postes restreint. Il faudra encore quelques cours pour dépasser ce cap en travaillant par petits groupes équilibrés.

  • Build libre

Outre le travail mené pour le projet sur l’ile de Planier, les élèves venant sur la Francogrid ont souhaité avoir un espace pour réaliser leur propre construction sur leur temps libre. Sans aucune aide quasiment ils ont réalisé des constructions très intéressantes.
Rayan lors de l’une de ses premières connexions a fait un batiment ressemblant à une classe à partir de plan sur feuille, Heddi un terrain de Football, Medhi une discothèque et travaille aussi avec Gill dans un projet spéléologie et tous avec Maxime travaillent sur la reproduction de leur maison personnelle, sans parler de la construction de voitures, toboggans etc. Certains commencent à jongler avec les formes mathématiques de base avec agilité pour construire. Voici quelques exemples de leurs constructions personnelles :

  • Découvertes sur la FrancoGrid

Les élèves ont aussi participé à d’autres projets éducatifs sur la FrancoGrid.

Tout d’abord quelques-uns d’entre eux on assisté à la deuxième représentation d’Opérabis comportant des extraits des noces de Figaro expliqué par le directeur de l’Opéra de Rennes.
France 3 Ouest a d’ailleurs tourné un reportage sur cet évènement. Le prochain opéra Eugène Eugénine étant prévu pour début avril.

Ensuite plusieurs élèves sont allés à la rencontre des enfants du projet Fenêtre sur chambre mené par l’Ensad qui permet à des enfants hospitalisés de rompre leur isolement et d’animer les murs de l’hôpital en s’initiant à la création 3d
. Les échanges apportent aux élèves du collège de nouvelles idées de construction (cf. terrain de football) ce qui est le propre d’une démarche scientifique : communiquer, échanger pour innover et avancer.

Un projet est encore en gestation mais il est prometteur de nombreux échanges, l’alliance Francophone de Mumbai débarque sur la Francogrid. Il est tout a fait possible de prévoir là aussi discussions et échanges fructueux entre élèves et indiens, ce qui devrait aussi être un plus dans l’amélioration de leur langage.

Enfin pour finir, je suis en train de terminer une île qui sera consacrée à la retransmission de films mathématiques comme vous avez pu en voir sur ce blog. Le monde virtuel permet alors de créer des débats autour, tout en le visionnant avec les avatars présents. L’ile a la forme d’un ensemble de Mandelbrot et la salle de retransmission est une imposante sphère posée dessus, vous pouvez voir un mandelbulb à l’écran.

  • Quelques réfléxions

Le projet prend une toute autre allure que ce que j’avais prévu au départ. Je pensais qu’on allait montrer sur le net le travail qu’on faisait en local mais c’est l’inverse qui se produit.
De nombreux élèves accrochent bien, à tel point qu’il a même fallu installer une sorte de contrôle parental pour limiter l’accès après 21h en semaine. Mais ils restent trop peu nombreux à mon gout, ce qui n’est pas sans entrainer une grande hétérogéneité dans la classe dans la construction 3d. Mais, celle-ci n’est pas celle habituelle et on retrouve parmi les meilleurs éléments des élèves en grandes difficultés dans de nombreuses matières, le projet agissant pour eux comme une bouée et limite leur décrochage scolaire.
Des difficultés de communication restent encore importantes malgré la création de leur compte Twitter ou de mon compte Facebook, les élèves osent peu dire leur disponibilité, les rencontres sur le net sont donc souvent fortuites ce qui empêche un travail régulier.
Par ailleurs le projet est devenu plus diffus même si l’axe principal reste la construction sur Planier comme vous avez pu le constater dans le résumé il prends d’autres tournures diverses et variées qui à mon avis enrichissent le parcours des élèves mais aussi ralentisse le travail sur l’île.
Ceux- ci, d’ailleurs forts de leur expérience commencent à prendre des initiatives personnelles intéressantes: sans m’en parler, ils sont allés voir la Principale adjointe pour obtenir les plans du collège car il compte reconstruire pour l’année prochaine le collège en 3d. L’histoire de la construction de l’Opéra de rennes a du leur donné quelques envies… Le projet OpenSim d’ailleurs a été confirmé pour l’année prochaine dans le cadre du projet d’établissement.
Reste encore à motiver un nombre plus important d’élèves et aussi un plus grand nombre de professeurs qui sont à mon grand regret restés en retrait alors que le projet se voulait avant tout transversal.
On peut aussi espérer qu’avec les ordinateurs portables d’ordina13 en quatrième, un plus grand nombre d’élèves arrivent à se connecter de chez eux.

Cet article a été publié dans 05-Atelier Sciences avec les mots-clefs , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Un commentaire

  1. Publié le 19 mars 2011 à 0 h 33 min | Permalien

    Bravo à toi et à tes élèves !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.